[Photos] Breizh Desert Tour – The Guardogs + TCDL les 24 et 25.04.2015

The Guardogs et The Texas Chainsaw Dust Lovers posent

Le week-end dernier, les groupes The Texas Chainsaw Dust Lovers et The Guardogs ont réalisé un tournée de 3 jours avec 3 dates : La Scène Michelet à Nantes, Le Galion à Lorient puis An Poitin Still à Quimper. Je les ai accompagné à Lorient et Quimper pour marquer le coup car c’étaient les 1ers concerts hors agglomération nantaise de The Guardogs.

A ceux qui ne les connaîtraient pas encore, ce sont deux groupes de rock stoner, l’un de Nantes : The Guardogs et l’autre de Paris : TCDL.

The Guardogs et moi-même sommes partis de Nantes vendredi en début d’après-midi, avons rejoint les TCDL en chemin et sommes arrivés au Galion vers 17h. Etant donné que nous étions nombreux (10 au total), l’installation fut rapide et ça nous laissa du temps pour souffler et profiter du lieu. Le Galion est un pub plein de charme et joliment décoré, en total contraste avec ce qui l’entoure : de vieux conteneurs et des hangars désaffectés. L’équipe est tout fait sympathique, nous avons été bien accueillis et avons mangé des plats préparés par le patron avec des ingrédients frais (pâtes artisanales, tomates séchées,…), chose rare car Le Galion n’est pas un restaurant.

Le concert débuta vers 21h30 avec Stonebirds, un groupe de stoner aux tendances psyché/ sludge qui joua principalement les titres de son prochain album car il se produit régulièrement par là-bas. Connaissant les albums précédents de Stonebirds, j’avais hâte de voir le groupe en live et ne fus franchement pas déçue. Leur musique offre une atmosphère mélancolique mais pas « dépressive » où l’on se plonge rapidement avec plaisir.
Puis, ce fût le tour de The Texas Chainsaw Dust Lovers qui, en 2 chansons a atténué la timidité du public. Il faut dire que leur rock est énergique et Nagui, un des guitaristes, offre toujours un spectacle visuel et auditif lorsqu’il est sur scène ! Leur prestation a été très bien accueillie, il y eu même des acclamations.
Enfin, The Guardogs clôturèrent la soirée devant un public pas des plus nombreux mais réceptif, ce qui n’est pas plus mal parfois. Un beau set où tous étaient à l’aise, Pinscher l’un des guitaristes joua même dans le public, bref le groupe semble avoir ravi les lorientais.

 

Le lendemain, avant de prendre la route pour Quimper, nous avons profité d’être au bord de la mer pour prendre l’air et se ressourcer. Nous avons mangé au restaurant Le Celtic à Larmor-Plage, je peux me permettre de mentionner car nous nous sommes régalés pour un tarif correct; les plats sont fait-maison même les frites. Je précise car je déteste manger ne serait-ce qu’un tartare préparé à l’avance lorsque je mange au resto et ne suis certainement pas la seule !
Arrivés au Poitin Still en fin d’après-midi, nous découvrîmes un pub très ancien et très beau avec à l’étage, un autre bar avec une petite scène… très petite; ça ajouta du charme à la soirée puisqu’au final, les artistes étaient dans le public et la scène était à la taille de la batterie.
Cette soirée était mémorable, on a eu en quelque sorte un before et un after. Le before, c’était apéro et galettes préparées devant nous. D’ailleurs, ces galettes… un délice ! (Ça y est, j’arrête de parler bouffe)
Ce soir-là, il n’y avait pas de 1ère partie, c’est The Guardogs qui a ouvert le bal vers 21h45. Le public était motivé et nombreux dès le départ, il ne lui a pas fallu longtemps être captivé et commencer à danser. Clément et Etienne des TCDL étaient motivés, eux aussi, puisqu’ils ont débarqué torse nu au milieu de The Guardogs avec une flûte pour Clément et un tambourin pour Etienne !
La vengeance fût tout aussi drôle, Pinscher fit les chœurs sur Car Crash sans trop connaître les paroles lors de la prestation des TCDL puis le public commença à se mélanger au groupe et on vit quelques personnes se mettre à chanter aux micros. Le set terminé, la soirée ne l’était pas car on eut droit à des impros du genre La Queue Leuleu ou encore le vieux tube dance I Like To Move It en version rock, chantés par des gens du public.
Le retour en back stage avec pas mal de monde, cette date à Quimper permettait des retrouvailles entre les artistes et leurs amis. Du coup, la musique continua avec la guitare acoustique qui passait de mains en mains et des gens alcoolisés qui chantaient à en faire pleuvoir jusqu’à la fin de l’année, le crêpier tenta en vain de terminer ses galettes, les articles de déguisement ont tous été essayés, une vieille VHS a été trouvée et de nombreuses bouteilles ont été vidées… Résultat, retour à notre hébergement à Lorient vers 5h pour The Guardogs et moi-même, c’est Bobtail (le bassiste) qui eut le courage de conduire mais encore plus de nous faire à manger ensuite !

 

Ce week-end de « tournée » était très intéressant pour apprendre comment se passe l’organisation, la mise en place, les appréhensions et sentiments des artistes, etc. Par chance, chaque soir, nous étions dans de belles petites salles et avons été reçus chaleureusement et avec bienveillance par les équipes donc cette expérience fût très positive.

Un grand merci aux Guardogs pour m’avoir permis de les accompagner et aux Texas Chainsaw Dust Lovers pour avoir joué le jeu mais surtout pour la chaleureuse gentillesse de tous.