[Photos] Teknival Open To All n°2 du 29.05 au 01.06.2014 à Gétigné

Ce teknival était organisé afin de faire entendre le mécontentement des passionnés de musique techno face au gouvernement qui est contre toute forme de fête libre. Pourtant, ce genre de manifestation ne coûte presque rien à l’Etat, mis à part l’envoi des forces de l’ordre qui contrôlent les automobilistes à la sortie et éventuellement, saisissent le matériel. En effet, les différentes associations qui organisent ce genre d’événements prônent l’autogestion, c’est à dire la réalisation de soirées (ou weekends comme ici) sans aucune subvention mais avec leurs propres deniers.

Le tekos s’est déroulé sans encombres ni incidents, les sounds systems sont arrivés à partir jeudi et sont repartis au plus tard le lundi matin.
Le soleil et la chaleur ont été largement présents, ce qui a encore plus motivé les festivaliers. A presque chaque lieu de danse se trouvait un bar voire un snack, initiative primordiale pour que les participants remboursent leurs frais et que les fêtards ne manquent de rien car il est vrai qu’on ne prend jamais suffisamment de vivres lorsqu’on part plusieurs jours. D’ailleurs, on peut constater que les tarifs proposés sont largement moindres que ceux dans les manifestations organisées puisqu’il n’y a pas de frais ni taxes de l’Etat; parfois même, les prix sont libres.

En bref, ce sont environ 25 à 30 sounds systems qui se sont rassemblés pour faire guincher 10 à 15000 personnes pendant presque 4 jours avec des façades allant jusqu’à 60KW.
Une « seule » saisie est à déplorer pour les Cons-Voyeurs 2 Son et quelques points ont été retirés des permis de ceux qui avaient trop bu ou consommé des produits illicites.

Bien sûr, un grand merci à tous ceux qui ont pris l’initiative de cet événement ainsi qu’à tous ceux qui ont pris les risques et la peine d’y participer. Ce festival était une véritable réussite, de la qualité de son à la qualité de la déco, en passant par les artistes et tous les bénévoles qui ont fait en sorte que cela se passe au mieux, dans la bonne humeur, l’entr’aide et le partage.

Article sur l’Open To All n°2 : ici